Consortium

Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique (MESRSFC)

MINISTERE

Au vu de ses missions et actions qu’elle a entrepris, notamment dans la mise en œuvre de la réforme LMD, la Direction de l’ES est tout à fait impliquée pour assurer conjointement la coordination d’un comité mixte Universités-Ministère pour la dissémination des résultats du présent projet Tempus. L’apport de la DES revêt un caractère national et institutionnel. Par ailleurs, et à travers l’expertise développée au niveau de la DES dans le domaine de l’ingénieurie pédagogique, son apport sera utile dans la mise en œuvre des activités du projet.
Missions :
Politique de développement et Régulation
Définition et normalisation des diplômes nationaux et des modes d’enseignement
Accréditation des filières de formation publiques et privées
Délivrance des équivalences des diplômes étrangers avec les diplômes nationaux
Coordination nationale et dissémination des résultats
Mise en œuvre des résultats du projet sur les plans pédagogique et réglementaire
Suivi -évaluation de la mise en oeuvre

- Le Ministère s’impliquera dans le CMCS
- Il enverra ses 2 membres se former en Europe
Eu égard à ses missions relatives à la régulation du système d’enseignement supérieur marocain, le Ministère, à travers la Direction de l’Enseignement Supérieur (DES), contribuera à la réalisation des activités du projet à portée nationale telles que :
• le diagnostic sur l’implémentation du processus de Bologne,
• l’organisation des compagnes d’information sur le processus de Bologne,
• la révision des normes pédagogiques nationales (réglementation du secteur) pour l’intégration du système ECTS et supplément de diplôme et la révision des canevas d’accréditation des filières.
Le projet consistera en une phase pilote permettant de développer et de tester les nouvelles procédures avant leur généralisation au niveau national.

Université Sultan Moulay Slimane (USMS)

logo_beni_mellal

L’Université Sultan Moulay Slimane a été créée en 2007, mais ses facultés sont des anciens établissements qui faisaient partie de l’Université Cadi Ayyad (Marrakech) pendant plus de vingt ans. L’Université offre toute une gamme de formations à la faculté des sciences et techniques qui abrite des départements tels que : biologie, chimie et environnement, mathématiques, mécanique,  électricité et Sciences de la Terre. La faculté des Lettres et Sciences Humaines offre des filières de formation en langues arabe, française et anglaise ainsi qu’en histoire, géographie et études islamiques. Le troisième établissement, la faculté poly disciplinaire assure des cours en économie, commerce  gestion et droit. 
L’équipe pédagogique de l’USMS, qui comprend environ 270 enseignants-chercheurs permanents, encadre environ 10000 étudiants en appliquant le système LMD, dispose d’une vingtaine de laboratoires de recherche accrédités. 
Toutes ses formations sont alignées sur l’architecture LMD.                                                          
- L’université choisira une filière niveau Licence et une filière niveau Master
- Elle organisera son séminaire en interne en présence de l’expert de l’université européenne 
- Elle élaborera les unités de formation des filières pilotes en ECTS et supplément au diplôme
- Elle publiera et diffusera les résultats des travaux du séminaire ateliers
- Elle s’impliquera dans la CMCS.
Université Moulay Ismail (UMI)

UMI MEKNES

L’UMI est un établissement public de l’Enseignement Supérieur crée par le Dahir n°1-89-23 octobre 1989, régi par la loi 01-00 portant organisation de l’enseignement supérieur au Maroc.

Après sa création en 1982, l’UMI s’est rapidement développée pour devenir un des établissements les plus importants de l’Enseignement Supérieur au Maroc avec plus de 48 000 étudiants. Son offre de formation se répartis entre 6 établissements situés dans la ville de Meknes et 2 établissements dans la ville méridionale d’Errachidia située à 330 km de Meknès (porte aux oasis de Tafilalet). Une panoplie de programmes constitue l’offre de formation de l’UMI, plus de 150 filières réparties entre 104 formations initiales et continues, 40 formations doctorales couvrant tous les domaines : Sciences et Technologie, Sciences Juridiques, économiques et Sociales, Sciences humaines, Sciences de l’Education, Sciences de l’Ingénieur, Design industriel et mécanique, Mathématiques et informatique, Sciences du Patrimoine, contrôle de qualité et Maintenance….

Outre sa mission principale comme principale institution de la formation et de la Recherche dans la région, l’Université prend activement son rôle entant qu’acteur majeur pour le développement  socio-culturel et économique de  son environnement immédiat, la région de Meknès Tafilalet a fort potentiel socio-économique (Agriculture–Agroalimentaire, Exploitation minière, tourisme, patrimoine historique…). Ce résultat est obtenu grâce à une stratégie de partenariats multilatéraux avec les institutions nationales et internationales.

 Sa capacité d’innovation se traduit par le dynamisme de sa recherche, avec un potentiel humain de 780 enseignants chercheurs, 134 équipes de recherche, 19 laboratoires et 5 centres d’études doctorales. Dernièrement, l’UMI s’est doté d’un incubateur appelé « Ibda3 » accrédité par le ministère de tutelle pour l’accompagnement de start up et la valorisation de la recherche  (21 brevets enregistrés dont trois internationaux).

Sa vocation internationale s’affirme d’année en année. l’UMI est ainsi liée par
plus de 135 accords de coopération internationale avec des programmes actifs d’échanges d’étudiants et de personnel académique a travers les programmes Erasmus Mundus, Tempus, IRSES etc… Le domaine de la coopération internationale à l’UMI, a connu en particulier une grande mutation, grâce à la restructuration des instances organisationnelles chargées de la mise en œuvre de la politique de l’université à l’international. Une politique visant aussi bien la multiplication et la consolidation des collaborations existantes avec l’espace communautaire européen, l’augmentation des flux de mobilité ainsi  que la recherche de nouveaux partenaires dans le monde notamment avec des partenariats stratégiques sur des projets et actions définies

Université Cadi Ayad (UCAM)

ucam_Ar

L’UCAM a développé un réseau de coopération inter-universitaire avec différents pays de l’UE (France, Allemagne, Espagne, Pologne, Portugal, Italie, et Finlande), avec l’Amérique du Nord (U.S.A. et Canada), et avec plusieurs pays arabes. 
Dans ce cadre, l’UCAM entretient plus de 300 relations de partenariats avec ces universités étrangères depuis 2003 et participe à de nombreux programmes de coopération internationale dans le cadre de financements européens et internationaux. 
L’UCA a mis en place l’architecture pédagogique LMD afin de s’inscrire dans la mouvance générale des réformes des systèmes de formation supérieure de par le monde. 
L’implémentation du système de crédits ECTS à l’UCAM  aura comme retombées : la  réorganisation de l’architecture pédagogique, la restructuration des enseignements et la rénovation des contenus de formation avec nouveaux modules d’enseignement visant l’amélioration des compétences transversales des étudiants.
 
- L’université choisira une filière niveau Licence et une filière niveau Master.
- Elle organisera son séminaire en interne en présence de l’expert de l’université européenne 
- Elle élaborera les unités de formation des filières pilotes en ECTS et supplément au diplôme
- Elle publiera et diffusera les résultats des travaux du séminaire ateliers
- Elle s’impliquera dans la CMCS
- Elle se chargera du Lot Assurance Qualité WP.9 et de la co-coordination de la synthèse lors du séminaire final.
Université Hassan 2 Casablanca (UH2C)

casa

L’Université Hassan II Casablanca, compte 34000 étudiants, distribués entre 05 facultés et 03 écoles supérieures. Sa principale mission l’enseignement et la formation, ainsi elle a opté pour le système LMD depuis l’année 2003.  Elle dispense des cours dans différentes spécialités, Sciences Humaines et Sociales, Sciences Juridiques et Economiques, Sciences Exactes, Sciences de l’Ingénieur, Médecine et Pharmacie et Médecine dentaire. L’Université développe une activité de formation dans le cadre d’une offre de formation qui comporte : 18 licences fondamentales, 20 licences professionnelles, 29 masters, 25 masters spécialisés, 54 diplômes d’université et 05 centres d’études doctorales.

Elle mène des activités de recherche au sein de structures de recherche accréditées constituées par :  35 Laboratoires de recherche accrédités, 145 équipes de recherche et 04 pôles de compétences.
 
- L’université choisira une filière niveau Licence et une filière niveau Master.
- Elle organisera son séminaire en interne en présence de l’expert de l’université européenne
- Elle élaborera les unités de formation des filières pilotes en ECTS et supplément au diplôme
- Elle publiera et diffusera les résultats des travaux du séminaire ateliers
- Elle s’impliquera dans la CMCS
 
Le projet présente une démarche importante pour le développement de la mobilité et l’échange entre les universités marocaines et européennes.  A cet effet,  l’Université Hassan II – Casablanca va contribuer à travers ce projet à la mise en place d’un comité de suivi du projet, elle va veiller à la réalisation des objectifs du projet  en impliquant toutes les composantes de l’université.  Ainsi, la mise en place d’un tel système ne sera que bénéfique pour l’université marocaine.